Roland Ries, Mayor of Strasbourg, France

Title

Roland Ries, Mayor of Strasbourg, France

Subject

Lincoln, Abraham (1809-1865)
International relations--Social aspects
Legacies
Mayors

Creator

Roland Ries

Publisher

Abraham Lincoln Presidential Library and Museum

Date

2015-04-15

Rights

The Abraham Lincoln Presidential Library and Museum holds all rights and permissions.

Format

pdf

Language

fre

Identifier

302144

Coverage

48.6004, 7.7874
Strasbourg
France

Transcription

                                                                           Le Marie
                                                                  de la Ville de Strasbourg


                        De tous, les assassinats de personnages historiques remarquables ont plonge leurs contemporains dans la stupeur.
                        La violence inattendue de tels evenements frappe tant les esprits qu'elle confere aussitot une dimension quasi mythique
                        au combat de ces < heros > qui acquierent ainsi un statut d'incone les faisant entrer dans l'imaginaire collectif.
                        Les exemples de farouches partisans de la paix coupes net dans leur engagement, emaillent les livres d'histoire. C'est le
                        cas en France de Jean JAURES, lorsque ce 31 juillet 1914, a la veille du premier conflit mondial du XX siecle qu'if tente par 
                        tous les moyens d'empecher, il est assassine froidement de deux balles dans le dos par un militant nationaliste.
                       C'est aussi celu du Mahatma GANDHI, apotre de la non-violence, victime le 30 janvier 1948, d'un extremiste alors qu'il se 
                       rend comme chaque jour a la priere.
                       Plus pres de nous, les artisans de la Paix au Proche-Orient ont connu le meme sort, a l'exemple du President egyptien 
                       Anouar El SADATE qui paiera de sa vie le discours prononce a la Knesset en 1977, en tombant sous les coups de < soldats 
                       islamistes > en 1981 ; ou encore de celui du Premier ministre israelien Itzh'ak RABIN,  l un des instigateurs de la pax au 
                       Proche-Orient, qui sera assassine a son tour par un extremiste israelien en 1995.
                       Avant que ne survienne l'assassinat de Abraham LINCOLN le 14 avril 1865, force est de constater que de nombreux 
                       regicides sont commis tout au long des siecles. Prendrons-nous alors la liberte d'interpreter ce meutre comme l'un des 
                       premiers visant un responsable politique elu democratiquement ? Mais surtout, cette lecture suffirait-elle a expliquer la
                       place singuliere qu'il occupe dans l'histoire internationale ?
                       Car s'il s'agit a n'en pas douter de l'un des evenements les plus tragiques et les plus traumatisants purt ses propres
                       concitoyens aux Etats-Unis. Mais pourquoi son echo fut-il si retentissant dans le monde, a une epoque ou pourtant les
                       moyens de communication ne relayaient pas encore l'information en temps reel, comme cela a ete le cas en 1965 avec
                       les images televisees de l'assassinat de J-F KENNEDY retransmises sur toute la planete ?
                       Quelques preuves de cette resonance mondiale, nous sont dnnees avec les courriers et temoignages recenses dans
                       < Appendix to diplomatic correspondence of 1865 - The assassination of President Lincoln, late president of the
                       United States of America >, complation etablie par le secretarie d'Etat William H. SEWARD et qui fait l'objet de la presente
                       demande de la Bibliotheque presidentielle Abraham LINCOLN a laquelle je suis tres heureux de repondre.
                                                                                -----------------------------------------------------


                      Y figure notamment le courrier de condoleances emanant d'un groupe de professeurs de la Faculte de theologie
                      protestante de Strasbourg, qui rend hommage a l'homme qui s'est battu pour < les droits et les libertes de ses 
                      electeurs > et affirme qu' < aucun malheur personnel, si grand soit-il ne saurait l'emporter sur une cause fondee
                      sur la justice ou sur des institutions defendant la liberte > .
                      Ces mots ecrits debut mai 1865, quelques jours seulement apres le drame du 15 avril, nous font entendre la voix
                      de citoyens fancais solidaires et attristes, mais aussi la voix de Strasbourg, deja forte de sa vocation humaniste, 
                      ville propice a l'eclosion d'idees novelles. Des le debut du XVI siecle, la Reforme prend dans norte ville qui accueille
                      des personnalites de premier plan a l'exemple d'Erasme de Rotterdam, Calvin ou Jean STURM qui est a l'origine
                      de la fondation de l'Universite de Strasbourg.
                      La faculte de theologie connaitra des lors une notoiete grandissante et a partir de la seconde moitie du XIX siecle
                      , elle sera meme consideree comme avant-gardiste.
                      Les professeurs et les etudiants qui presentent leur condoleances et disent leur tristesse a madam LINCOLN, signent
                      en quelque sorte une premiere charte de valeurs communes et universelles qu'ils partagent avec les citoyens d'un 
                      autre continent, de l'autre cote de l'Atlantique.
                      Ils en appellent a la liberte, au respect des droits et saluent avec solkennite une figure desormais emblematique de la
                      defense des libertes, en l'inscrivant dansl'histoire du siecle. Seizieme president des Etats-Unis de1861 a 1865, premier 
                      Republican a etre elu a ce poste, Abraham LINCOLN reste en effet associe dans l'esprit de tous au combat incessant
                      qu'il a mene contre l'esclavage et pour l'Union.
                      Il prone une visionprogressiste et liberale d'une societe s'appuyant sur la liberte individuelle, la promotion sociale par 
                      l'effort etle merite, releguant toutes les formes d'asservissement economique, et donc l'esclavage, au rang d'un passe
                      revolu et indigne de l'homme.
                      Mais les Sudistes, attaches a Lagriculture et a la culture du conton en particulier, ne voient pas d'un bon oeil cette
                      perspective qui mettrait fin au recours a une main-d'oeuvere taillable et corveable a merci, sans quasiment sucun cout
                      economique. LINCOLN fait front durant toute la guerre de Secession, quasiment possede par l"objectif qui guide toute
                      son action ; l'abolition de l'esclavae. Son action ne trouvera son aboutissement que de maniere posthume avec le vote
                      du fameux treizieme amendement a la Constitution des Etats-Unis qui prend effet le 8 decembre 1865 et abolit enfin 
                      l'esclavage en ces termes :
                     < Ni esclavage, ni aucune forme de servitude involontaire ne pourront exister aux Etats-Uni, ni en aucun lieu soumis a leur
                      juridiction >.
                      Il aura fallu passer par une guerre civile, un combat sans merci et la mort d'un juste pour qu'une page essentielkle des 
                      Etats-Unis soit enfin ecrite tournee.
                      Les Strasbourgeois ont connu eux aussi le lourd tribut a payer pour voir s'ouvrir une nouvelle ere de reconciliation et de
                      pacification.
                                                                               -------------------------------------------
    
                      Notre ville, ballotee durant des siecles entre deux langues et deux cultures, n'a cesse de changer de nationalite et de 
                      drapeau. Elle a vecu dans sa chair les dechirements de chacune de ces bascules, voyant parfois meme partir les parents
                      d'une meme famille, de part et d'autre de la ligne de front en periode de guerre.
                      C'est ainsi que le monument aux morts de la place de la Republique represente une mere (symbolisant la ville de Strasbourg)
                      tenant sur ses genoux ses deux enfants mourants. L'un est Allemand et l'autre est Francias, mais ils ne portent plus d'uniforme
                      pour les distinguer, et apres s'etre combattus, ils se donnet la main devan la mort.
                      Ainsi, Strasbourg connait plus que nulle autre ville le prix de la Paix.
                      Ce n'est qu'au lendemain des horreurs de la seconde guerre mondaile, apres l'un des conflits les plus cruels et les plus 
                      meurtriers de tous les temps, qu'elle incarnera enfin l'Europe pacifiee en accueillant le siege du Conseil de l'Europe, puis
                      progressivement celui de nombreuses autres institutions europeennes.
                     S'il est un rapprohement entre le distin particulier du president Abraham LINCOLN et celui de norte ville, desormais capitale
                     europeenne des droits de l'homme et du citoyen, if reside sans dout dns cette demonstration : la paix est atteignable, en depit
                     du chemin seme de drames et de tragedies qu'il faut emprunter pour y parvenir. L'heritage le plus precieux laisse et de l'egalite
                     des droits, ces valeurs qui guident toutes les actions que nous menons a Strasbourg, comme ville capitale, mais aussi
                     comme ville du dialogue et de la democratie.
                    Alors que nous vivons une periods d'interrogation et d'incertitude, avec la survenue d'une nouvelle forme de terrorisme, 
                    souvenons-nous que notre attachment a la democratie trouve sa source dans l'action de grands homme tels 
                    qu'Abraham LINCOLN qui declarait :
                    < De meme que je ne voudrais pas etre un esclave, je ne voudrais pas etre un maitre. Telle est ma conception de la 
                     democratie >.

                     


                                                                                                                       Strasbourg, le 15 avril 2015



                                                                                                                       Roland RIES

Status

Complete

Percent Completed

100

Weight

20

Original Format

paper and ink
3 p.
21 x 29.5 cm

Citation

Roland Ries, “Roland Ries, Mayor of Strasbourg, France,” Chronicling Illinois, accessed July 21, 2018, http://alplm-cdi.com/chroniclingillinois/items/show/31525.